For full functionality of this site it is necessary to enable JavaScript. Here are theinstructions how to enable JavaScript in your web browser.

La vidéo qui explique les tests difficiles pour obtenir la certification EN 966 de nos casques

Casques Icaro: à propos de sécurité

Ne jamais voler sans casque; la vie est trop importante pour risquer de la perte à cause d’une omission insensée.

Index

Les Certifications E.N.


En Europe et en Suisse, il est recommandé, voire obligatoire, de porter un casque homologué pour chaque activité sportive.
Chaque sport a ses caractéristiques propres, les casques correspondants sont donc adaptés à leurs exigences.
Dans le cas des casques de delta, parapente et ULM, les tests sont particulièrement sévères pour leur certification EN 966.

Tous nos casques ont été testés par CSI, une entreprise homologuée par le ministère italien des transports et certifiée dans toute l’Europe.
A la fin de chaque page consacrée à un casque, vous trouverez son homologation correspondante et les résultats complets des tests.

Des casques Icaro pour de nouvelles catégories sportives


Depuis 30 ans nous fabriquons des casques pour les sports aériens avec l’homologation EN 966.
Nous commençons aujourd’hui à fabriquer des casques pour d’autres sports avec leurs homologations respectives:

  • Chute libre - Afnor XP S72-600 (EN 1077)
  • Ski - EN 1077
  • Sports nautiques - EN 1385
  • Vélo - EN 1078
  • Sports terrestres - avec diverses homologations EN

Principes de protection de la tête


Le casque offre une protection en réduisant le taux de décélération de la tête lors d’un l’impact. Ce qui est obtenu en absorbant l’énergie cinétique. Dans le cas de chocs très mineurs, le taux de décélération est réduit simplement par la compression progressive de la couche de rembourrage polyuréthane la plus interne. Dans le cas d’une secousse plus abrupte, la décélération est atténuée par la déformation permanente de la coque intérieure, faites en polystyrène expansé. Quand la quantité d’énergie à absorber est beaucoup plus importante, dans le cas d’un impact violent, le seul moyen de protection est la rupture contrôlée de la coque extérieure rigide. En d’autres termes, une coque de casque trop robuste n’offrirait pas nécessairement une meilleure protection et, au contraire, pourrait aggraver la situation en augmentant le taux d’accélération par effet de rebond. Le principe de rupture contrôlée détermine le meilleur matériau et l’épaisseur optimale de la coque extérieure, de sorte qu’en cas de choc violent, elle se brise pour absorber le maximum d’énergie cinétique. L’industrie automobile utilise le même principe. En cas d’accident, la partie avant ou arrière du véhicule s’effondre progressivement, absorbant ainsi l‘énergie de l’impact, préservant l’habitacle et protégeant les passagers. Il est donc normal que la coque extérieure d’un casque se brise sur un fort impact pour absorber le choc et d’empêcher sa transmission à la tête. C’est pourquoi, même si cela peut paraître contradictoire, un casque doit être manipulé et transporté avec beaucoup de soin. Il ne doit pas être soumis à de fortes pressions pendant le stockage ou le transport, surtout au niveau de la protection de menton et les zones latérales qui sont les parties qui doivent rompre progressivement à l’impact pour assurer la protection nécessaire. De même, si une forte pression est délibérément exercée sur le casque, le vernis de surface peut se fendre. Des fissures apparaissent généralement sur le vernis autour du visage lorsque la protection de menton est fortement appuyée vers l’arrière. En cas d’impact très violent, le casque DOIT rompre dans ces zones spécifiques! Le fait qu’un casque de Vol Libre doit être léger ne vise pas seulement à réduire le poids total mais un casque lourd augmente les risques de lésions à la nuque en cas d’impact, en raison de l’inertie accrue.

Structure du casque


Un casque est constitué d’une coque externe en matériaux composites fibreux et d’une coque interne compressible en polystyrène expansé. La couche la plus interne consiste en une doublure de confort, fabriquée en polyuréthane expansé et en textile transpirant non allergène. Cette partie de la doublure permet d’adapter le casque aux différentes tailles (par différentes épaisseurs d’habillage interne) et le rend plus confortable. Sur certains modèles, elle peut être amovible et lavable. Le casque peut comporter des orifices d’aération pour la circulation d’air et la ventilation interne. La sangle jugulaire est généralement équipée d’un système de fermeture rapide et de velcros pour empêcher les extrémités de la sangle de bouger. La visière est un élément qui augmente la protection contre l’air, le froid et l’intensité lumineuse du soleil. Elle est fabriquée en matériau thermoplastique anti-abrasion et parfois anti-buée. Comme pour des lunettes de soleil de haute qualité, la visière est composée d’une série de couches de haute technologie et doit donc être traitée avec soin afin d’éviter les rayures. La visière doit être remplacée lorsque la vision est gênée par des petites rayures de surface.

Utilisation du casque


Une fois que vous avez choisi le casque le mieux adapté, assurez-vous de le porter correctement. Par sécurité, il doit toujours être bien ajusté et la sangle bien attachée. N’oubliez pas que le casque doit être porté à tout moment lors de la pratique de votre sport, pour bénéficie de la protection qu’il procure, quoi qu’il se passe. Bien qu’il soit vrai qu’un casque ne puisse pas garantir la protection totale de votre tête contre les forces produites par tout type d’impact, ce n’est pas une raison pour renoncer au port du casque. Avant d’utiliser le casque, lisez les instructions et suivez les recommandations pour un correct ajustement. Ne pas porter le casque sans attacher la sangle jugulaire. Un casque ouvert tombera au premier impact, laissant votre tête sans défense contre les impacts successifs. Il peut aussi tomber durant le vol. Ne pas se servir uniquement des bandes Velcro pour attacher le casque. Le Velcro est seulement présent pour empêcher la sangle de battre au vent. Si vous conservez votre casque dans votre sac de vol, ne vous asseyez pas dessus et assurez-vous qu’il ne soit pas soumis à la pression sous le poids d’autres sacs ou bagages. Pour assurer sa performance maximale, ne modifiez jamais votre casque, quelles que soient les circonstances. Le casque peut être gravement endommagé par des peintures, des vernis, par tout type de solvant chimique ou par une chaleur excessive. Donc n‘ajoutez aucune peinture décorative, ne lavez pas votre casque avec un dérivé de pétrole ou un solvant et ne le laissez pas exposé à la chaleur du soleil. Si le modèle de casque est équipé d’une visière, changez-la si la vision devient insatisfaisante de par les rayures de surface. Un casque n’a pas une durée de vie déterminée. En l’absence de chocs majeurs ou mineurs, un casque continuera de vous offrir une protection optimale plusieurs années. Il est cependant d’usage de le changer après 5 ans pour bénéficier du plus de protection fourni par la nouvelle génération de casques. Comme dans tous les domaines, les performances de ces produits ne font que s’améliorer du fait de la recherche et développement- tels que menés en continu par Icaro 2000. Si le casque subit un choc, majeur ou mineur, il doit être remplacé même en l’absence de dommage visible. En fait la coque interne aura subit une déformation permanente dûe à l’absorption de l’impact. De même, si le casque subit un choc soudain, comme tomber d’une table sur un sol dur, des fissures microscopiques peuvent se développer dans la coque externe et réduire sa capacité de résistance à un futur choc plus violent.

En cas d’accident


Si vous êtes témoin d’un accident, conservez votre calme. Signalez l’accident immédiatement, si possible en téléphonant aux secours (112 en France) ou en contactant les services de secours en montagne appropriés. Ne jamais déplacer une personne blessée, sauf en cas d’absolue nécessité dûe à un danger plus impérieux. Seules les personnels médicaux ou de secours qualifiés sont à même d’effectuer les gestes appropriés. Si la colonne vertébrale est touchée, le déplacement de la victime peut lui causer une paralysie définitive. Si la victime porte un casque, ne lui enlevez pas, éventuellement, ouvrez la visière pour faciliter la respiration. Conservez la victime calme et couvrez-la si possible. Le choc provoque des tremblements et une sensation de froid. Ne donnez aucune boisson alcoolisée à la victime. Arrêtez le saignement des plaies, protégez vos mains avec des gants ou autre que vous jetterez ultérieurement si ils ont été souillés par le sang. Ne posez pas de garrot: si vous le positionnez mal vous risquez d’aggraver la situation. Ne transportez jamais une victime dans un véhicule privé, attendez l’ambulance.